Vente de camping-car d’occasion : les arnaques à éviter

Vente de camping-car d’occasion : les arnaques à éviter

juillet 19, 2021 0 By Marketeur

L’achat de camping-car d’occasion est la forme de transaction qui attire de plus en plus de monde de nos jours. Dans la généralité des cas, la plupart des propriétaires optent pour cette solution afin de pouvoir financer l’acquisition d’un nouveau véhicule. Toutefois, dans cet échange, comme toute sorte de transactions, il existe des arnaques qu’il faut éviter au moment de la vente de camping-car d’occasion.

Demande de contact sur un numéro surtaxé

La plupart des faux acheteurs identifient votre annonce sur internet et emmènent les vendeurs à les contacter sur un numéro surtaxé. Il se peut également qu’ils vous invitent à discuter par mail dont l’adresse vous conduira vers une escroquerie. Vous reconnaitrez facilement cette adresse à travers son nom de domaine. La plupart du temps, l’arnaqueur utilise un nom de domaine étranger. Lorsqu’il vous amène à vous rendre sur une adresse autre que .fr ou .com, vous devez redoubler de vigilance. Il en est de même pour le numéro. Généralement, les escrocs utilisent un numéro dont l’initial est le 0899 et envoient des messages via ce numéro. S’ils vous contactent sur Whatsapp, ils peuvent également employer un numéro avec un indicatif étranger. Afin de pouvoir éviter ce genre de problème, il vous est conseillé de ne pas répondre aux numéros avec ces indicatifs et de ne pas répondre aux messages (que ce soit un SMS ou un e-mail) avec de numéros étrangers.

Le paiement de la visite d’un expert

Il est également possible que l’acheteur vous propose la visite d’un expert pour vérifier l’état du camping-car. En général, l’acquéreur demande à ce que le frais soit à votre charge. Il vous incitera à effectuer un virement au nom de l’expert ou vous redirigera vers un profil réseau social ou site web au nom de l’expert en question. Il faut faire attention, car, parfois, il ne s’agit que d’une machination inventée par le faux acheteur. La plupart du temps, l’acheteur exige à ce que vous envoyez le frais de visite avant la venue de l’expert en question. Évidemment, dès que vous enverrez l’argent, ni l’expert ni l’acheteur ne donneront suite à votre accord.

La demande de documents de manière abusive

Il arrive également à ce que le soi-disant acheteur prenne contact avec vous et vous demande de lui fournir tous les documents relatifs à la propriété de votre camping-car tel que l’attestation d’assurance, la carte grise, le certificat d’achat, etc. La plupart du temps, l’acquéreur en question vous demandera ces tas de documents pour faire paraitre une annonce similaire à la vôtre et de pouvoir présenter des documents complets auprès de ses potentiels acheteurs. Pour échapper à cette situation, il vous est conseillé de n’avancer que le strict nécessaire : immatriculation, type de véhicule et date de première mise en circulation. Vous ne devez, en aucun cas, communiquer votre carte grise avant la finalisation de la vente de votre camping-car.

Les arnaques possibles au moment du financement

La plupart des arnaqueurs opèrent leur machination durant ce moment, il est donc préférable de redoubler votre vigilance au cours du financement. Étant donné qu’il n’est pas possible d’encaisser le prix de vente en cash, la plupart des acheteurs proposent le paiement par chèque. Il est possible qu’un arnaqueur vous présente un chèque sans provision. Vous pouvez encaisser le chèque, mais au bout de quelques jours, la banque pourra vous contacter pour vous faire part de l’annulation de l’encaissement. La plupart des gens qui souhaitent éviter ce genre de problème font recours au virement. Il est important de savoir que si l’acheteur a approvisionné son compte avec un faux chèque, les virements effectués peuvent être annulés. Il est donc préférable de passer par des plateformes qui suggèrent des solutions de paiement sécurisé. Dans le cas où vous n’avez pas d’autres solutions que l’encaissement de chèque, pensez à contacter la banque émettrice pour vérifier l’authenticité du chèque. Vous pourriez réaliser cette action en fournissant les numéros qui y sont indiqués.

Proposition de paiement avec un chèque qui n’a pas été utilisé

Il se peut que l’acheteur vous propose d’effectuer le paiement avec un chèque qu’il n’a pas pu utiliser pour une autre acquisition. En général, le chèque en question présente une somme d’une valeur supérieure au prix de votre camping-car. Le soi-disant acquéreur vous demandera de payer en compensation de la différence le règlement de service d’un tiers comme le transporteur. Il faut faire attention, car la plupart du temps, le chèque qu’il vous présente est faux et qu’il n’y a même pas de transporteur. Vous risquerez de perdre la totalité de la somme demandée. Pour prévenir cela, ne vous empressez pas à conclure la transaction. Demandez à ce que l’acheteur ne vous avance que la somme exacte convenue au cours de la vente. Vous devez également vérifier l’authenticité du chèque avant d’accepter la finalisation de votre accord.

Vous connaissez désormais les différentes sortes d’arnaques liées à la vente de camping-car d’occasion. Vous avez en main toutes les ressources nécessaires pour éviter ce genre de chose. Vous les reconnaitrez de suite et vous savez également les actions à entreprendre quand des situations similaires se présentent. Qu’attendez-vous donc pour mettre votre camping-car d’occasion en vente ? Vous pouvez consulter ce site pour découvrir les régions les plus favorables à la vente de votre camping-car d’occasion.